WORKS
   Le stylobate, le reposant, la tête, le bloc d'Hérodote 
   & le pli  (projet en cours)  
   W état 1 ... 
   Jouer la matière - À partir du guéridon
   Jouer la matière - La corbeille
   Un peu comme Gulliver
   Forum
   The 4th Corner 
   Collection Dotdotndot





   Bio
   Contacts
   News / Presse
   Clients
   Shop Designboom "La Corbeille"
 
   tumblr
 

FR

" ... Le point de départ d’un projet vient souvent d’une envie de matière et de sa mise en scène dans notre environnement quotidien en considérant ses qualités spécifiques

De suite va suivre la question du scénario à mettre en place pour exploiter ces qualités en interaction avec un utilisateur potentiel et la relation du corps/objet produit avec l’environnement dans lequel il va évoluer.

Il y a de la chorégraphie dans le fait d’utiliser une forme dans l’espace, notre corps se meut pour s’adapter à ce qu’il doit appréhender, manipuler, bouger, attraper…
Je cherche à proposer une expérience active à l’usager.

Par la prolongation d’une forme, l’assemblage de pièces, par le geste, l’individu se retrouve en position de pouvoir s’approprier le projet proposé. Il est dès lors dans une dynamique de pensée face à un volume et son appréciation sensible. De la surface, du poids, des dimensions s’impriment par la manipulation pour favoriser une future installation adéquate dans l’espace.
Je joue avec les codes pour induire des comportements, faisant écho à l’intuition, le jeu chorégraphique s’installe et l’expérience devient interrogeante.

Je ne cherche pas à révolutionner ou modifier les usages, mais à les questionner, je m’appuie sur les besoins et possibilités qu’offrent un matériau pour ensuite scénariser un comportement, c’est là que l’idée de design arrive.

La matière prend une place très forte dans mes recherches, j’essaye d’amener l’idée qu’un matériau puisse être un objet déjà terminé, déjà manufacturé et utilisable, tout est sujet à l’utile.
C’est une question qui relie directement le processus de création d’une forme et sa fabrication, aussi optimisée que possible, dans une dynamique d’économie de moyen.
Cette question de la fabrication est importante, mes propositions cherchent un point d’entente entre la production industrielle reproductible et le caractère sensible du travail de l’artisan.

Je puise constamment dans un répertoire de formes géométriques et minimales révélatrices de surfaces, de matérialités. Poussé par cette envie de neutralité et d’ouverture autorisant « l’autre » à se projeter et donc à s’approprier les formes proposées ... "

Interview Little Black Book Octobre 2014

 

 


Eng

" ... The starting point of a project often comes from a desire for a material and for its ‘mise en scène’ in our daily environment by considering every of its specific qualities.

Right after comes the question of the scenario to exploit these qualities in interaction with a potential user and the relation of the body / object produces with the environment in which it’s going to evolve.

There’s a choreography in the fact of using a shape in the space, our body moves to adapt itself to what he has to apprehend, manipulate, move or catch …
I always try to propose an active experience to the user.

By the extension of a shape, the assembly of rooms, by the gesture, the user finds himself in the position of being able to appropriate the proposed project. He’s then in a dynamics of thoughts and his sensitive appreciation. I play with codes to lead behaviors, echoing the intuition, a settled choreographic game and the experience becomes questioning.

I'm not trying to revolutionise or change the uses, but to question them, I rely on the needs and possibilities of a material to then endorse a behavior and that’s when the idea of design arrives.

The material takes a very strong place in my researches, I try to bring the idea that a material can be an already ended object, already manufactured and usable, everything can be a subject to the useful. 
It’s a question which binds directly the process of creation of a shape and its fabrication, as optimised as possible, in a dynamic of economy.
This question of fabrication is important, my proposals look for a point of agreement between the reproducible industrial production and the sensitive character of the craftsman work.

I constantly used geometrical and minimal forms of surfaces from a repertory revealing surfaces and materialities. Pushed by this envy of neutrality and freedom authorizing " the other one " to fall and to appropriate the proposed forms... "

Interview Little Black Book Octobre 2014